Afro-club, le hit des platines avec Brainee, Marema et Yemi Alade

L’actualité très romantique des sorties afro-dancefloor est rythmée cette semaine par Brainee, Naak Musiq, Bucie, Yemi Alade, Masta Ajab, Marema, Shado Chris, Yseult et NeeQah.

Le Nigérian Brainee débarque avec son hit Gbese
Ifeanyichukwu David Bryan Onoka, plus connu sous le nom de Brainee, est un rappeur de 22 ans né le 28 mai 1996. Aujourd’hui, auteur-compositeur et producteur nigérian, Brainee s’est fait connaître en devenant vainqueur du Pepsi Top Ten Chart Show en 2014. Il a publié la mixtape Onetime de 17 titres en 2016. Il a également publié des reprises de chansons nigérianes populaires jusqu’à ce qu’il sorte deux autres projets indépendants, Wata et Gbese sur le label indépendant Rebel Movement en 2018.

Les Sud-Africains Naak MusiQ et Bucie sur le hit Ntombi
Le talentueux Anga Makubalo, alias NaakMusiQ, est né à New Brighton, un quartier populaire de la ville portuaire sud-africaine Port Elizabeth. C’est en 2003 qu’il déménage à Johannesburg pour sa famille avant de se lancer dans des études de musique en 2009. Oscillant entre sa passion d’animateur radio et celle de la musique, il apparaît régulièrement sur le groupe de chaînes publiques sud-africain SABC en tant que présentateur, choriste ou figurant pour des publicités. Véritable touche à tout, c’est au côté de DJ Fresh qu’il apprend et pratique son métier de producteur et arrangeur musical. Aujourd’hui, il est définitivement chanteur et c’est avec la belle Bucie qu’il offre la pépite électro pop Ntombi. Busisiwe Nolubabalo Nqwiliso de son vrai nom est née à Kimberly, dans le nord-ouest de l’Afrique du Sud. Féministe engagée, Bucie est considérée comme l’une des voix les plus angéliques du style afro-house en Afrique du Sud. Une belle collaboration qui est la spéciale recommandation de la semaine.

L’immuable Yemi Alade sur le très efficace Oga
Le dernier trimestre de l’année 2018 avait été très chargé pour Yemi Alade qui a dévoilé pas moins de 6 chansons en à peine 3 mois. Elle a d’ailleurs été régulièrement citée dans cette chronique hebdomadaire Afro-Club. Alors que l’on craignait que le public se lasse de ce flow incessant de styles différents, elle arrive encore à nous surprendre alors même que le continent tout entier s’est incliné face au succès de Yemi Alade. Aujourd’hui, c’est au tour du titre Oga de faire son chemin. Ce titre est une fusion entre les rythmiques traditionnelles de ses débuts et les sons plus urbains de cette dernière année. Réalisé par le légendaire Clarence Peters, Yemi Alade joue le rôle de l’Oga – il s’agit d’un chef traditionnel dans différentes régions du Nigéria. Comme le suggèrent les paroles de la chanson, la vidéo très colorée montre que Yemi Alade est une cheffe où qu’elle aille.

Le Kenyan Masta Ajab invite ses potes sur Drinx-Na-Mayenx
Le hit club de la semaine vient tout droit du Kenya. Decimator Vol.1 est une compilation réalisée par le producteur Musyoks qui fait partie de la crème de la musique urbaine du pays. Drinx Na Mayenx est un titre rap et dancehall très efficace. Masta Ajab a invité tous ses potes du label Decimator tous originaires de Nairobi, notamment la star montante Konkodi et son rap calibré, mais aussi Brian Nadra qui a dévoilé le titre r’n’b Leo en 2018, mais aussi Bon’Eye. Vous ne pourrez vous empêcher d’esquisser quelques pas de danse bien que la mélodie et le refrain soient répétitifs et restent dans la tête. C’est aussi ça la recette d’un hit.

Marema plus Patriote que jamais
La lauréate du prix Découvertes RFI 2014 est de retour avec Patriote. En effet, Marema lance un appel au patriotisme avant l’échéance électorale présidentielle sénégalaise. Ce titre original, influencé de pop-rock et autres sonorités acoustiques est chanté en wolof. Alors que l’élection présidentielle aura lieu le 24 février 2019, Marema pousse un cri du cœur pour appeler son peuple à plus de cohésion sociale, afin que chacun prenne en charge la destinée du pays. Pour rappel, Marema a été révélée au grand public avec le titre Femme d’affaire qui l’aura emmené jusqu’aux AFRIMA dans la catégorie meilleure artiste féminine ainsi qu’une reconnaissance auprès de l’ONU FEMMES.

Shado Chris D’aller où
La nouvelle production de Shado Chris, c’est le titre D’Aller où sous la bannière de Aura Corp, le label du couteau suisse ivoirien. À quelques jours de la Saint-Valentin, il offre une chanson d’amour à la fois mélancolique et rythmée. Le clip réalisé par Derkapolo où est mis en scène le voyage initiatique du musicien pour la reconquête de l’être aimé a d’ailleurs créé une polémique inattendue en Côte d’Ivoire. En effet, Shado Chris a fait appel à la chroniqueuse de l’émission C MIDI de la télévision nationale Zena Alisar dans le rôle de la femme mariée avec Stéphane Zabavy, l’ex-amant de l’artiste Josey. Ce buzz a plutôt bien servi l’artiste dont le titre efficace D’aller Où se positionne bien pour être parmi les plus joué en ce début d’année 2019.

Yseult se livre sur son parcours et sa renaissance dans Rien à prouver
L’ancienne finaliste de l’émission Nouvelle Star est de retour. Yseult a mis du temps avant de proposer son nouvel univers, mais c’est désormais chose faite avec Rien à prouver, un titre sur lequel l’artiste se livre sur ses difficultés. Depuis sa sortie de l’émission en 2013, la chanteuse a peiné à trouver son public, mais elle est restée déterminée et n’a pas baissé les bras. Changement de cap puisqu’elle propose ici un morceau sombre, très urbain, sur lequel elle raconte son parcours semé d’embûches et ses désillusions, tout en savourant sa renaissance. Un véritable cri du cœur que l’on vous recommande

La Jamaïcaine NeeQah célèbre la peau noire dans Ms. Melanin
Si vous êtes une féministe engagée contre la dépigmentation de la peau noire, Ms. Melanin est la chanson qu’il vous faut sans aucun doute. Neeqah est une chanteuse jamaïcaine née à Spanish Town et basée à Kingston, active dans la musique depuis 2016. Aujourd’hui, elle cartonne avec son single Ms Melanin au-delà des frontières de son île natale grâce à un texte engagé à l’heure où de nombreuses personnalités se dressent contre la dépigmentation de la peau. Le Rwanda a d’ailleurs interdit depuis novembre 2018 la vente de produits éclaircissants pour la peau sur toute l’étendue de son territoire, emboîtant ainsi le pas à l’Afrique du Sud, au Ghana et au Kenya. NeeQuah tombe donc à point avec sa vidéo réalisée par 300K dans laquelle l’artiste présente des femmes de toutes les tailles et de tous âges arborant fièrement leur peau et leur teint naturel.