ALGÉRIE UN NOUVEAU JOURNALISTE CONDAMNÉ À DEUX ANS DE PRISON FERME


Le journaliste algérien Abdelkrim Zeghileche a été condamné lundi à deux années de prison ferme pour « atteinte à l’unité nationale » et « outrage au chef de l’État ». Il est détenu depuis le 24 juin ; il lui est notamment reproché des publications sur Facebook appelant à la création d’un nouveau parti politique. « Maintenant, tous les opposants algériens, dès qu’ils parlent, on leur colle “atteinte à l’unité nationale” pour les incarcérer, dénonce son avocat, Me Djamel Aissiouane. Le dossier est vide. Nous allons faire appel. » Le 10 août, le journaliste Khaled Drareni a été condamné à trois ans de prison ferme, notamment pour « atteinte à l’unité nationale ». La répression est systématique contre les journalistes et les militants du Hirak, le mouvement populaire antipouvoir, sans parvenir à faire les taire.