ANGOLA: LE GOUVERNEMENT INTERDIT L’ISLAM SUR SON SOL ET DÉTRUIT LES MOSQUÉES!

LA RELIGION ISLAMIQUE INTERDITE EN ANGOLA

L’Angola est un pays d’Afrique dont la majorité de la population est à 95 % Chrétienne, 55% des ressortissants Angolais sont des catholiques, et 1/4 appartient aux Églises protestantes fondées pendant la période coloniale. Au moins 1% de la population serait de conféssion musulmane.

Le gouvernement Angolais a décidé d’interdire la religion musulmane qu’il considère comme “une secte barbare et incompatible avec la société angolaise”. les musulmans vivant en Angola sont en majorité des ressortissants guinéens (Guinée Conakry). Ils ont été victimes de la destruction du minaret de leur mosquée. Le motif de la destruction : cet édifice était « mal fait » et a été installé sans aucune autorisation.

Les autorités ont entamé la destruction de la mosquée de Zango, situé dans la commune urbaine de Viana.

Le gouverneur de la ville de Luanda sieur Bento a déclaré à la presse locale que « les musulmans radicaux ne sont plus les bienvenus en Angola y compris les musulmans qui prétendent être des modérés… »

La police angolaise avait pénétré dans un certain nombre de mosquées de la région de la ville de Luanda, elle avait ordonné aux musulmans de quitter immédiatement les lieux, et avait confisqué leurs haut parleurs afin de stopper l’appel à la prière. Les mosquées furent fermées, portes condamnées par des chaînes.

Le gouvernement angolais a également promis de faire de la destruction de toutes les mosquées une de ses priorités.