Babacar Toure, un digne fils du Senegal est parti…

Apres avoir publié un article en 2012 pour dénoncer sa nomination a la tete du CNRA en des termes tres sévères mais sans aucune attaque personnelle, c est mon ami et grand frere Ibrahima Bacoum qui m appela un jour pour me dire : je te passe notre ami. Sur l autre bout du fil, Babacar Toure avec qui je n avais jamais parlé avant, commença la discussion par : “Tourando, tu as raison sur toute la ligne”. Quelle humilité !
Et depuis il est devenu un grand frere… nos communications téléphoniques ne pouvaient durer moins de 30mn et on faisait parfois plus d une heure au telephone y compris quand il etait encore president du CNRA…

Un homme affables, tres courtois, mais aussi et surtout un homme de conviction…

Beaucoup ne le savent pas peut etre mais si Walf n a pas ete fermé c est parce qu il a toujours mis sa demission sur la table du president pour freiner les manoeuvres des faucons….

President du CNRA il a eu a éconduire la police nationale venue chercher des enregistrements pour incriminer Walf… en leur disant clairement que les enregistrements du CNRA ne sont pas pas pour la police… cette police qui cherchait a l epoque a mettre la main sur l enregistrement d une emission de Walf… (le CNRA dispose de moyens lui permettant d enregistrer toutes les emissions des télé pour son travail de monitoring)…

Babacar Toure avait le courage de dire non sans faire de bruit….
On peut etre d accord avec lui comme on ne peut pas l etre mais Babacar est un digne fils de ce pays… un symbole, un monument… mais aussi et surtout un homme tres simple et tres accessible…

J ai perdu un grand frere avec qui je pouvais aborder les questions les plus sensible de la république sans tabou et sans langue de bois. Qu Allah swt l accueil dans son paradis céleste… toutes mes condoléances a sa familles, ses amis journlistes et au Khalif General des mourides…