David Hallyday: “Ce n’est pas en un an qu’on fait son deuil”

Le chanteur s’est confié pour la première fois, un an jour pour jour après le décès de son père. Un an après la disparition de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017 des suites d’un cancer, son fils, David, s’est confié au micro de Nikos Aliagas sur Europe1. Si pour lui, Johnny était évidemment “d’abord un père”, “pour les gens, il était et demeurera un symbole dans la musique française. J’ai toujours été très fier de ça. Il y a vraiment un respect par rapport à lui, et beaucoup d’amour.

Ça, c’est formidable”.ù

“Toutes les personnes concernées par la même chose savent que ce n’est pas en un an qu’on fait son deuil, ça prend du temps”, a-t-il déclaré. C’est notamment pour cette raison qu’il a dédié l’entièreté de son nouvel album, baptisé “J’ai quelque chose à vous dire”, à son père. “L’amour qui nous tient tous, c’est un thème universel. C’était important de lâcher ce que j’avais sur le cœur. La musique sert à ça, à dire les choses, à respirer”, a-t-il expliqué.

Grâce à cet album, et à la tournée qui va suivre, David Hallyday espère pouvoir tourner la page plus facilement. “Mais c’est sur la longueur que les choses s’apaisent”, a-t-il ajouté, avant de conclure: “Il est dans mon cœur, et pas seulement le mien. Il est omniprésent, comme il l’a été dans la vie”.

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *