Pas de deal sur notre dos – Par Adama Gaye

Trop peu, trop tard. Rendus misérables, malheureux, pauvres, par Macky, les Sénégalais le rejettent et récusent les magouilles de Conde. Que le sort de Karim Wade qui traîne une ardoise d’au minimum 138 milliards cfa dus au peuple sénégalais soit au cœur de ce que l’anti démocrate, Monsieur 3ème mandat, l’ancien apatride de la Place d’Italie, appelle médiation est une honte. Quel recul pour notre pays de n’être qu’un sujet de discussions dans un pays toujours secoué par des violences politiques meurtrières à intervalles régulières. Si Macky Sall compte sur l’ex filtration de Karim, prunelle des yeux de son père, de Doha vers Conakry pour obtenir des Sénégalais une clémence, c’est qu’il est encore plus nul qu’on l’imaginait. En arriver à nous filer entre les mains du peu démocrate Conde, rien que pour sauver ses fesses en feu, il faut être un médiocre et voleur comme Mickey, grand blessé de guerre politique, en route vers une humiliation électorale sans précédent pour le faire. Sans chance d’en tirer un quelconque retour positif. Que, de surcroît, cette médiation de l’ingrat Conde soit bénie par de minables neo-cols, adeptes d’une colonisation moderne, Hollande-Sarko, et du pitoyable ancien guide touristique, BabacarContan-crook, n’est qu’une preuve additionnelle du peu d’égards que le président sortant porte à notre souveraineté électorale, nationale.

Remettons donc la balle au centre pour clarifier le jeu. L’enjeu se passe au Sénégal. Pas à Conakry. Ni Doha. Ni Paris. Ni à l’ONU corrompue. Ni à l’inefficace et inutile CEDEAO. Nulle part ailleurs que dans les villes et villages du Sénégal enfiévrés et déterminés à en finir avec Macky Sall et quiconque est associé de près ou de loin à son régime.

Dans moins d’une semaine, lundi prochain, le Sénégal se réveillera libre.

Les jours de Macky Sall au pouvoir sont comptés.

Ses jours de libertés aussi.

Les comptes seront faits.

Conde Et co, hands-off: nous n’avons pas la patience de tolérer quelque solution qui ne serait que le fruit d’un deal sur le dos d’un peuple à bout de souffle et d’espoir.

Qui veut revivre.
Accélérons la cadence. Radio Debandade annonce la bonne nouvelle: le sort de Macky et co est scellé. Leur défaite inscrite sur les tablettes du Seigneur.
Que ce soit Idy, Sonko, Issa ou Madicke, peu importe celui qui le battra, pourvu qu’il parte. Au diable…

Senegalais, votons pour en finir définitivement avec le plus criminel et antidémocratique, salaud type -et sa bande. Nous voulons et allons reprendre notre nation, nos ressources, notre identité, notre destin. Nous voulons et allons redonner à nos vies une nouvelle direction -propre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *