IDRISSA SECK DÉMOLIT MACKY DANS SON FIEF À FATICK

Idrissa Seck répond à Macky Sall qui s’est offusqué de la posture de ses concurrents qui, disait-il, au lieu d’organiser des meetings dans les stades, font des caravanes pour décrier sa gestion et entonner le refrain ”Nadem Nadem Nadem”.

”S’il pense que c’est simplement le fait de mobiliser ses militants et remplir les stades qui compte, il se trompe lourdement”, a taclé Idy.
Pour le candidat de la coalition Idy2019, Macky devrait plutôt aller à la rencontre des Sénégalais, personnellement, sans escorte pour leur exposer son bilan.

Le candidat de la coalition “Idy 2019”, Idrissa Seck s’est engagé mercredi soir à Fatick, ville natale du candidat sortant Macky Sall, de doter de l’hôpital de la région, d’équipements et de personnels adéquats. Ce sera l’une des priorités du premier gouvernement qu’il mettra en place, une fois élu président de la République du Sénégal le 24 février 2019.

“Je suis venu à Fatick pour vous annoncer qu’au cœur de mes préoccupations, l’une des priorités de l’action du premier gouvernement que je mettrai en place sera de doter enfin l’hôpital de Fatick d’équipements et de personnels adéquats”, a promis le candidat lors d’un meeting.

” Je sais qu’il y a beaucoup d’autres priorités, mais celle-ci ne peut plus attendre. Il n’est pas normal que cet hôpital soit dans son état actuel. D’équipements délabrés et de personnels insuffisants”, a-t-il ajouté.

Pendant que Idrissa Seck s’exprimait des populations  scandaient “Fouta Fouta”. Selon eux, lorsque Macky Sall va quitter le pouvoir au soir du 24 février 2019, il doit aller au Fouta, (origine de ses parents.) au nord du pays et non venir à Fatick. Parlant d’éclairage public, Idrissa Seck dit avoir noté qu’hormis l’axe principal, certains quartiers sont dans l’obscurité. “Ce qui me frappe le plus, c’est que l’indice de pauvreté de la région de Fatick soit encore à ce niveau-là, après 7 ans. Ce n’est pas normal “.

“La détermination que vous avez montré, comme partout où nous sommes passés, cela montre que dès le premier tour, le 24 février, Fatick choisira le changement, au même titre que le reste du Sénégal”, a déclaré l’opposant, avant de féliciter les cadres locaux de sa coalition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *