Un “faux président kenyan” arrêté

La police kenyane a annoncé la séparation d’un syndicat de sept hommes qui aurait incarné le président Uhuru Kenyatta et d’autres représentants du gouvernement dans le but de frauder le magnat des affaires locales Naushad Merali d’une énorme somme d’argent.

L’un des hommes a appelé M. Merali, président de Sameer Africa, pour imiter la voix du président et le persuader de débloquer de l’argent afin de faciliter les transactions commerciales, a rapporté la police locale.

Le montant exact n’est pas clair – le site d’information Daily Nation a annoncé un chiffre de 10 millions de shillings (100 000 dollars; 76 000 £), tandis que The Star le chiffrait à 80 millions de shillings.

Les sept personnes ont comparu devant le tribunal mardi, mais n’ont pas encore été inculpées.

La police a déclaré avoir besoin de plus de temps pour mener ses enquêtes.

“En raison de la complexité des enquêtes et du nombre de suspects impliqués, dont certains sont toujours en fuite, on s’attend à ce que l’enquête implique l’examen de documents volumineux, notamment des documents bancaires et l’analyse des enregistrements de données d’appels”.