Les forces somaliennes mettent fin au siège d’une journée à Mogadiscio

Les forces spéciales somaliennes ont tué les trois hommes armés qui s’étaient emparés d’un bâtiment dans le centre de Mogadiscio, utilisant des civils comme boucliers humains, ont annoncé des responsables.

L’attaque, qui a coûté la vie à 20 personnes, a commencé jeudi soir lorsque des militants d’Al-Shabab ont pris d’assaut une zone bordée d’hôtels, de magasins et de restaurants.

Ils ont ensuite saisi un bâtiment voisin.
Il s’agit du plus long siège du groupe militant depuis son expulsion de la capitale somalienne en 2011.
Le dernier homme armé a été tué vendredi soir, environ 22 heures après l’attaque initiale.
L’attaque s’est produite dans une zone bordée d’hôtels et de restaurants
Ismail Muktar, le commissaire du district de Hamar Jajab, a parlé aux journalistes des derniers moments du siège.

“Le dernier terroriste terroriste a été tué après que les forces de sécurité aient détruit une pièce dans laquelle il se mettait à l’abri et que le siège est terminé”, a-t-il déclaré.

Al-Shabab a déclaré être à l’origine de l’attaque sur la très fréquentée route de Maka al-Mukarama, qui a également fait plus de 60 blessés.

Un certain nombre de civils ont été sauvés du bâtiment. Il est à craindre que le nombre de morts augmente encore.