Revue de Presse đź“°

L’élection présidentielle est derrière nous. Et ce, même si notre cher candidat, Idrissa Seck, conteste toujours le verdict du conseil constitutionnel. Jusqu’à voir « Le Quotidien » ironiser, ce matin, avec ce titre : « Le second tour de Idy ». On doit vraiment, cette fois-ci, passer à des choses plus sérieuses comme le disait Sherif « Hala gassi ». Ne me regardez surtout pas comme si vous aviez devant vous un monstre ? Qu’est-ce que les gens veulent au juste ? Ergoter sur ce scrutin qu’il a bien préfabriqué avant l’heure alors que l’opposition a accepté d’aller à l’élection ? Hééé ! « Hala gassi ».

Idrissa Seck n’est pas le seul dans une posture d’éternel rival. Y a aussi Aliou Sow ? Purée ! Cet homme a vraiment un réel problème. Faudra vraiment qu’on trouve de quoi il souffre. Ses attaques ouvertes contre Modou Diagne Fada ne datent pas d’aujourd’hui. Mister Aliou n’a pas digéré beaucoup de coups bas en dessous de la ceinture au Pds. Où est Oumar Sarr ? Vous savez pourquoi ? Je le comprends… C’est incroyable pour certains mais faudra vivre cela pour savoir que l’on ne peut oublier certaines trahisons. Lisez son ouvrage, la partie où il évoque l’adultère.

Donc, la maitresse d’un homme marié vient à l’heure. Y en a pleins et personne ne peut en vouloir au leader de Jamra de rappeler que c’est un acte puni par Dieu et que le film devrait être sanctionné. On n’a rien à lui reprocher sur ce point. Maintenant, nous sommes libres de suivre le film (Moi, en vérité, j’aurais aimé suivre le film mais malheureusement, je suis très rarement devant la télé à part les matchs de foot… Busy). En vérité, ce film retrace les vies de plusieurs maris qui ont des maitresses à côté, m’a-t-on expliqué. C’est la triste vérité. Mais, faudra aussi ajouter qu’il y a des amants de femmes mariées. Il ne faudra pas se mettre à brailler sur ce sujet. Nous avons des choses plus sérieuses.

Savez-vous que le pays fonce directement dans le gouffre ? On risque dans les prochains mois de vivre la conjoncture, les caisses sont vides et ce mandat risque d’être l’un des plus pires. Je vous le confesse ici, Sherif réduira certains ministères et supprimera beaucoup de directions générales, agences et autres institutions budgétivores. Et autre chose encore, de sources sûres, tous les responsables politiques, très ambitieux qui guettent le poste de Premier ministre, ne verront pas ce poste stratégique. On risque de revoir Boun ou un autre que Sherif peut contrôler. Vous savez pourquoi ? Il partira en 2024 pour préparer 2029… Prenez-moi pour un fou. La stratégie est bien fomentée. C’est pourquoi beaucoup de responsables politiques seront déçus.

Pour ceux qui soutiennent Juliette Ba et toutes les femmes qui souffrent de cette pénible maladie dite endométriose, prenez le soin, tôt le matin, de lire l’entretien que Juliette Ba a accordé à notre consoeur Maimouna Faye Fall dans LeTémoin. Poignant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *