” Pendant la période de fondation de Touba, Serigne Touba avait reçu une importante somme d’argent ( hadiya). Ainsi, il dit à Serigne Mandoumbe : ( Serigne) Ahmadou, je voudrai que tu enterres l’argent sur tel espace ( l’espace où se trouve actuellement le cimetiere de Touba). Lorsque Serigne Touba avait fini d’effectuer la priere de zohr ( tisbaar), il demanda à Serigne Mandoumbe ceci : ( Serigne) Ahmadou, as-tu procédé comme je t’avais dit ce matin à propos de l’argent que je t’ai remis ? Et Serigne Mandoumbe de repondre : je l’ai mis ailleurs ( cest a dire l’espace actuel de la grande mosquee). Alors, Serigne Touba lui dit : viens avec moi pour me le montrer ! Quand, ils sont arrivés sur le lieu , Serigne Touba lui dit : deterre l’argent et va l’enterrer sur la piste qui mene vers le Jolof. Quand tu auras fini, reviens me voir !

Lorsqu’il est revenu voir Serigne Touba, ce dernier lui demanda : est ce que tu as bien enterre l’argent là je t’ai dit ? Il répond : oui ! Et Serigne Touba de lui dire : ( Serigne) Ahmadou, ne sais tu pas qu’il n’existe que deux portes de communication entre le ciel et la terre ? La premiere est centree au desuus de la Kaaba et la seconde se trouve là ou nous sommes. ( Serigne) Ahmadou, ne sais tu pas que Notre Créateur s’Il était dans la logique de chercher un tresor pour garder soigneusement ses affaires, c’est ici qu’Il le ferait. Mais Dieu n’est pas quelqu’un qui cherche un lieu pour en faire un tresor qui Le servira de moyen pour garder ses affaires. Et pour attester une telle parole, sache qu’Il a fait de ce lieu le campement de Ahlu Badr et ces derniers y resteront jusqu’à la fin des temps.

( Serigne) Ahmadou, d’ici peu de temps, toutes les choses que vous cherchez à Saint Louis ou Dakar, vous les aurez ici et en grande quantite. Sache que Dieu a fait de ce site, un haut lieu où seront prises toutes les décisions qui régenteront le monde. De là ou se leve le soleil et du lieu où il se couche toutes les décisions qui seront rendues hors de ce lieu , seront invalidées conformement au rang de ce lieu. Et il arrivera un temps où les gens viendront de la Mecque, de Medine et de partout ailleurs dans les pays du monde pour saluer la beaute du service que les gens me rendront dans ce lieu. ”

( L’arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacke, transcription M. Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *