SERIGNE TOUBA, LE SERERE ET LA TERRE DE NDIAREEM ( DIOURBEL) !

” Un jour à Keur Goumack ( Diourbel) , un sérére en état d’ébriété est tombé et a rendu l’âme au niveau du Pentch ( espace central). Alors, Serigne Balla Faaly Dieng dit : il faut l’annoncer à Serigne Touba pour savoir qu’est ce qu’il en dira comme il est le maître des lieux. Lorsque la nouvelle a été annoncée à Serigne Touba, ce dernier leur dit : attendez moi ici, je reviens ! Revenu , il leur donne ainsi : 10 metres de tissu blanc , 1 litre de parfum ( liby) et 1 litre ( ziky). C’est ainsi qu’il leur dit occupez vous de lui comme si c’était un parmi vous. Qu’aucun gamin ne le touche ! Faites lui un lavage mortuaire, enveloppez-le avec le tissu que je vous ai donné. Si vous aurez terminé, ramenez-le devant la mosquée et faites la priére funéraire et puis enterrez-le dans le cimetiére. De ce fait, il ira au Paradis, mais un Paradis de la honte. Et Serigne Balla Faaly Dieng dit ! Mon Dieu , je suis étonné ! Alors, Serigne Touba lui demande : ( Serigne) Balla , pourquoi es-tu si étonné ? Et Serigne Balla Faaly Dieng de répondre : je ne savais pas que le Paradis de la honte existe ! Et Serigne Touba de lui dire : oui , il existe ! C’est le paradis dans lequel une personne s’y trouvera sans avoir formulé la demande ou avoir l’intention d’y aller ou encore moins oeuvré pour y aller. Et la personne ignore meme pourquoi il y est. Il ignore la cause. Cette personne là ira au Paradis sans savoir la cause de son admission dans le Paradis. Alors, je vous demande d’aller le preparer !

Lorsqu’ils sont revenus , trouvant Serigne Touba toujours assis sur le même lieu, alors ce dernier leur demande : vous l’avez enterré ? Ils répondent : oui ! Et Serigne Touba leur demande encore : avez vous prié pour lui ? Ils répondent : nous l’avons fait comme tu nous l’avez recommandé. Ainsi , il leur dit : vos prieres n’étaient pas necessaire , car j’avais déjà prié pour lui.

Maintenant, je vais vous expliquer pourquoi cette personne ira au Paradis. Vous savez que ce pentch ( espace central) est de 100 ans pour une frequence de 100 ans. Combien cela doit faire en termes d’annees ? Et Serigne Mbacke Diouf lui répond : c’est egal à 10 000 ans. Alors, Serigne Touba lui pointe son doigt et lui dit : c’est toi qui donnes la bonne réponse. Au juste, pendant les 10 000 ans , personne n’a adore Dieu dans ce lieu. Alors, Mon Créateur m’a donne l’ordre de venir dans ce lieu pour L’adorer. Je L’ai adoré dans ce lieu au point que si tous les lieux du monde etaient à l’image de lutteurs qui se defiaient entre eux, je vous assure qu’aucun lieu n’osera défier la terre de Ndiareem ( Diourbel) . Touba est une terre que j’ai choisie moi meme. Ndiareem ( Diourbel) est une terre que Dieu m’a choisi et le choix de Dieu ne rivalise avec aucun autre choix. Ce lieu est une terre de félicité. Quiconque y meurt sera parmi les bienheureux dans l’au-dela. Quiconque meurt dans ce lieu, si les gens le deposent dans l’espace de la mosquee pour la priere mortuaire puis l’emmènent pour l’enterrer dans le cimetiere, aucun ange ne lui demandera une question, car je serai son argumentaire. ”

( L’arbre de Touba, Serigne Aladji Mbacke, transcription M. Moustapha Diop)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications