Diffusion d’images pornographiques : Le vice-recteur de l’université de Thiès limogé

L’internet vient une fois de plus de prendre une proie dans ses filets. Et ce n’est point une de ces adolescentes écervelées qui envoient ou gardent innocemment des images intimes dans leur portable.

Cette fois, la proie est de taille, que s’en est inquiétant, car on l’aurait crue à l’abri de ces pièges à souris.

Monsieur Salif Gaye est en effet président de la commission des relations avec les entreprises, de l’insertion et des services à la société de l’université de Thiès.

Qui plus est, il est professeur et vice-recteur de cette université depuis 2014.

Comment une telle sommité intellectuelle a t –elle pu se laisser aller à de tels enfantillages si lourds de conséquences ?

A moins que ce ne soit le démon de midi.

Toujours est-il que monsieur le vice-recteur n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer des emails au contenu pornographique à ses collègues, y compris son supérieur hiérarchique, la rectrice Ramatoulaye Diagne Mbengue qui n’en revient toujours pas :

« C’est avec horreur que j’ai vu ce matin les images affligeantes que le directeur par intérim de l’école doctorale a envoyées par email, faisant copie à toutes les autorités de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’information. »

D’autant que monsieur Salif Gaye est un récidiviste en la matière.

Aussi, le couperet de Ramatoulaye Diagne Mbengue est-il tombé, tranchant net la carrière du coquin :

« Je suis au regret de me trouver dans l’obligation de mettre fin à vos fonctions de vice-recteur. »

Serigne Mbacké Ndiaye nouvelhorizon.sn