La spirale de violence au Mali doit cesser immédiatement

Quatre personnes ont été tuées dans le centre du Mali lors d’une attaque contre un village Dogon qui a suivi l’attaque distincte contre un village peul samedi, faisant 154 morts, a annoncé la mission de l’ONU au Mali Minusma.

“Cette spirale de violence doit cesser immédiatement”, a déclaré dans un communiqué le chef de Minusma, Mahamat Saleh Annadif.

La mission de l’ONU a déclaré que l’attaque du village Dogon à Ouadou avait eu lieu samedi soir, quelques heures à peine après le massacre d’Ogossagou.

Parmi les morts, il y avait une fille, dit Minusma.

Lundi, le président Ibrahim Boubacar Keita a appelé l’armée à agir plus rapidement pour protéger la population.

Mardi, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies a déclaré que 600 personnes étaient mortes des suites de violences communautaires au Mali depuis mars dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *