Porokhane bloque Kaolack 

Comme chaque année, le Magal de Porokhane est synonyme d’embouteillages à Kaolack, plus précisément au centreville. Depuis trois jours, la circulation est perturbée dans tout le périmètre du centre-ville de Kaolack. Les chauffeurs urbains, communément appelé taximen, sont obligés d’emprunter des chemins détournés et souvent cahoteux pour déposer leurs clients. Ce qui constitue un vrai manque à gagner pour ces derniers. En revanche, les transporteurs interurbains apprécient positivement le plan de circulation mis en place par la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *