Le chef d’espionnage algérien limogé

Des rapports algériens indiquent que le chef des services de renseignements a été démis de ses fonctions, des manifestants antigouvernementaux affirmant qu’ils descendraient dans la rue aujourd’hui pour exiger une refonte complète du système politique.

Plusieurs médias algériens disent qu’Athmane Tartag avait été démis de ses fonctions.

Général à la retraite de l’armée, il était un allié du vétéran président Abdelaziz Bouteflika, qui avait annoncé sa démission plus tôt cette semaine face à des manifestations de masse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *