Le Soudan “a torturé et tué des manifestants pacifiques”

Le groupe de pression, Physicians for Human Rights, a déclaré avoir des preuves soudanaises du meurtre, de la persécution et de la torture de manifestants pacifiques et des professionnels de la santé qui les soignaient.

Les forces de sécurité ont attaqué au moins sept centres médicaux au Soudan et arrêté au moins 136 travailleurs de la santé.

Il a ajouté que 60 manifestants avaient été tués par les forces gouvernementales, dont un médecin et deux étudiants en médecine.

Il y a eu des mois de manifestations antigouvernementales, provoquées par la hausse du coût de la vie, mais avec la demande croissante de démission du président Omar al-Bashir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *