MACKY, UN CHEF, UN MAUVAIS CHEF!

Il semble être le seul à savoir où il va. Supprimer le poste de PM est une manière de reporter les guéguerres du dauphinat si, bien sûr, il compte quitter en 2024.

On en saura un peu plus avec la composition du gouvernement et la place qu’y occuperont certaines figures particulières comme Amadou BA et Aly Ngouille NDIAYE. Dans l’hypothèse d’un dernier mandat, Macky ne sera pas un arbitre impartial dans son camp. Prendre parti supposerait créer un front. Et, paradoxalement, ce front est appelé à se créer dans son camp quelle que soit l’hypothèse (second ou deuxième mandat).

L’enjeu pour le Président Macky se résume désormais à gérer la « qualité des inconvénients »… la gestion du temps.

Macky a les qualités d’un chef. Cependant ces qualités sont mises en contribution dans le jeu politique davantage que dans les enjeux de politique publique.

« Fais en sorte que ceux qui sont placés sous tes ordres ne puissent jamais pénétrer tes véritables desseins ». Ce précepte de Sun Tzu est, très certainement, de ceux qui gouvernent l’homme politique Macky.

Mouhamadou Lamine Bara LO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *