Les forces armées soudanaises sont-elles divisées?

L’État soudanais compte de nombreux groupes armés et des signes de tensions apparaissent entre eux.

Les manifestants accusent le Service national du renseignement et de la sécurité (NISS) et les Forces de soutien rapide (RSF) de tenter de les éloigner de la manifestation.

RSF est une milice fidèle au président Omar al-Bashir, composée d’anciens membres des Janjaweed, des combattants accusés d’avoir perpétré de nombreuses atrocités au Darfour.

Au cours des dernières 48 heures, plusieurs manifestants ont déclaré à la BBC que des membres des Forces armées soudanaises (SAF) les avaient protégés du NISS et de RSF.

Cependant, de nombreux Soudanais continuent de se méfier des forces armées en raison de leur rôle dans le maintien du président Bashir au pouvoir et de leur conduite dans la succession de guerres civiles dans le pays.

Certains analystes estiment que les officiers centraux de la SAF sympathisent avec les manifestants, les hauts gradés étant plus susceptibles d’être fidèles au président. Mais la position de tous les groupes armés est l’une des questions clés au Soudan aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *