Bensalah n’est pas populaire auprès des Algériens

Le Parlement algérien a désigné le président de sa chambre haute, Abdelkader Bensalah, pour succéder à l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, qui a été contraint de démissionner la semaine dernière après 20 ans de pouvoir.

M. Bensalah sera chef d’État par intérim au cours d’une période de transition au cours de laquelle de nouvelles élections présidentielles seront organisées.

Mais il n’est pas très apprécié des manifestants rassemblés lors des manifestations massives qui ont poussé M. Bouteflika à la rue.

Ils considèrent M. Bensala comme trop proche du président déchu.

Quelques minutes après l’annonce de la nomination de M. Bensalah, les manifestants sont à nouveau descendus dans les rues d’Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications