Les manifestants appellent à la libération du chef de l’opposition camerounaise

Des dizaines de Camerounais ont défié l’interdiction de manifester dans les rues de Yaoundé, la capitale, réclamant la libération de Maurice Kamto, un homme politique de l’opposition détenu.

Il avait perdu l’élection présidentielle de l’année dernière et avait été arrêté en janvier à la suite d’une autre manifestation.

Avec des dizaines de partisans du parti d’opposition MRC, il a été inculpé de sédition, d’insurrection et d’incitation à la violence.

Plus tôt ce mois-ci, ses avocats ont quitté le tribunal pour protester contre le fait que la procédure se déroulait à huis clos.

Human Rights Watch a appelé le gouvernement camerounais à lever l’interdiction des rassemblements de l’opposition plutôt que d’interdire la dissidence et de verrouiller ses opposants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *