Les États-Unis appellent à une transition plus rapide au Soudan

Le département d’Etat américain a exprimé son soutien à une transition menée par des civils au Soudan et a déclaré que cela devrait se produire plus tôt que la période de deux ans fixée par l’armée.

“Le peuple soudanais doit déterminer qui le dirige et réclame une transition dirigée par des civils. Le but est de leur permettre de le faire plus tôt que dans deux ans”, a déclaré le porte-parole Robert Palladino.

Il n’a pas précisé si les Etats-Unis considéraient que le renversement du président Omar al-Bashir par les forces armées constituait un coup d’État, ou s’ils traiteraient avec le ministre de la Défense Awad Ibn Auf en tant que chef de l’Etat par intérim.

Il a dit que la situation était fluide et que le département d’Etat pourrait avoir une évaluation finale à mesure que les faits deviendraient plus clairs.

Il a également déclaré que les Etats-Unis avaient suspendu les soi-disant “phases deux” avec le gouvernement soudanais, mais resteraient ouverts à un engagement favorisant “des progrès significatifs dans des domaines clés d’intérêt commun”.

Les réunions de la “phase deux” comprenaient des discussions sur les réformes visant à aider le Soudan à se retirer de la liste américaine des États qui parrainent le terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *