La Côte d’Ivoire détruit 18 000 tonnes de riz dangereux

Les autorités ivoiriennes détruisent 18 000 tonnes de riz déclaré impropre à la consommation humaine.

La cargaison de riz en provenance du Myanmar (également connue sous le nom de Birmanie) s’était vu refuser l’entrée dans plusieurs ports d’Afrique de l’Ouest, notamment ceux de Lomé, Conakry et Accra.

Les marchandises ont finalement été déchargées à Abidjan, puis des tests ont été effectués, ce qui a montré qu’il y avait un problème avec le riz.

Il est maintenant amené à un site d’enfouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *