L’ethnicisation foudroyante…

Le Conseil illégitime des Sinistres a donc encore sévi et ravi celles et ceux qui s’accrochent à ses messes noires, en déclinant, hier, sa promotion hebdomadaire d’apparatchiks, pendant que, non représentée, l’immense majorité du peuple sénégalais rumine sa colère face à la sélectivité ethnique qui gouverne les nominations aux postes de la nation…
Ce fut donc rebelotte, hier. Même si l’éloquent Mame Boye Diao a hérité du Maroquin tenu par Mamour94. En espérant que ce dernier, maraboutiquement couvert, ne soit pas exfiltré diplomatiquement pour l’éloigner des serres de la Justice.
L’évidence n’en est pas moins frappante. Car, au finish, ce qui se dégage des nouvelles nominations illégitimes, c’est la ronde ethnique toujours plus endiablée…
Sur 21 postes, 11, pas n’importe lesquels, vont à des pulhars. Et il y a eu des cas cocasses, dont le plus frappant est de voir le braconnier de la Poste, Cire Dia, se retrouver sur un fauteuil, disons moelleux, pour ne pas dire juteux, selon la parlance journalistique actuelle, comme Président du Conseil d’administration de la Lonase. Au Loto ou à la poste, il pille et trouve toujours les bons numéros ce chanceux parieur -initié !
Mais le pire est qu’avec les nominations des sympathiques DG du Fonds Souverain, du DAGE des Finances, et du nouveau patron des Domaines, ce sont tous les postes clés des finances de l’Etat qui sont neddokobanditimisés ! Aux Finances, la boucle est bouclée. Du Ministre des Finances à celui de la Coopération, de la Caisse de Dépôts, des Impôts, Domaines, Apix, à la Douane et j’en passe, il n’est aucune régie ou source d’eau bénite financière qui ne soit dans leur Kalpeh ! Même la Poste et Air Sénégal sont dans la besace. Thiey lii !
Autant donc dire, sans trembler, que le pays, comme jamais, est pris en otage, capturé, entre les mains d’une camarilla ethnique.
Mais le pire ne s’arrête pas là. Le wangoo monte encore plus fort, sur d’autres fronts, sur tous les fronts.
En vérité, sans être exhaustif, Saed, Poste, Coud, Sodagri, comme dans les postes ministériels de souveraineté, en dehors d’une Défense, coquille vide, tout est en fast-track ethnicisation. Du jamais vu. De toute l’histoire du Sénégal. La plus grave ethnicisation est celle qui procède d’une stratégie savamment mûrie dans des cenacles restreints et cyniquement déployée, sans tenir compte des protestations, de préférence en les mettant sous un joug infernal et en n’en faisant qu’à son…ethnie. Si besoin en faisant passer les empêcheurs d’ethniciser en rond pour des ennemis de ce dont ces prédateurs se recouvrent alors qu’ils ne sont que des usurpateurs de l’honorabilité d’une décente ethnie…
Qui va arrêter l’irresponsable, incapable et dangereux Macky Sall? Qu’il agisse sciemment ou bêtement importe peu, le résultat est sous nos yeux. Accablant: alors que le monde, toujours sonné, se souvient qu’il y a 25 ans, de telles politiques univoquement ethniques avaient fait la tragédie du génocide Rwandais, on laisse au Sénégal un apprenti monarque, rejeté par le peuple, jouer avec les fibres de la nation. Inacceptable !
Surtout que, non notées, sont les promotions à d’autres postes encore plus riches de “sauce-saucaat”, tel celui de l’Agence du Patrimoine bâti de l’Etat, confié à Abdoul Yaya Kane, un lugubre, quelconque gus, passé inaperçu dans ses fonctions précédentes. C’est exactement le type de fayot qu’il faut à Mickey qui n’oublie pas que ses premiers grands crimes financiers remontent aux temps où il avait fait sauter de ce poste feu Salif Ba pour le remplacer par l’un de ses chargés de Sathie d’alors, Souleymane Baidy Ndiaye…

Il est temps que les Sénégalais disent son fait à ce pyromane qui risque, s’il ne l’a déjà fait, de mettre le feu partout dans notre pays. Signe des temps, les incendies qui déferlent au quotidien ont de quoi faire peur…

La dernière preuve qui confirme cette crainte est son entêtement irréfléchi à mettre en œuvre sa suppression du poste de premier ministre. Afin de dérouler un projet pire que monarchique -ethnocratique. Il est vrai qu’il y est aidé par des pantins, dont le plus souple d’échine n’est autre que l’impressionnant Boun Dionne, élevé au peu glorieux statut de Sa Servitude. Ce qui en fait l’applicateur, sans sourciller, de sa peine d’auto-destruction. S’il y a eu Hitler et Petain, c’est que des Kapos Tchèques et capitulards de tous poils leur ont servi d’échelle…Sommes-nous voués à en être pour ce médiocre illégitime de notre cru ?
Une insulte à notre mémoire institutionnelle et historique. Pan !

Ps: Que ce soit clair, critiquer les bêtises ethnicistes de Mickey n’est en rien sans prendre à une communauté pour laquelle j’ai le respect et l’admiration les plus profonds. Les vrais et dignes, l’immense majorité, des pulhars ne peuvent pas cautionner les conneries qu’un groupuscule d’arrivistes, profitant d’un écervelé pouvoiriste, font subir à notre tissu social longtemps harmonieux, maintenant fracturé !

Signaler aussi le transfert à des volontaires du sacrifice les postes délicats, Sonacos, Pêche, Eau, Enseignement etc, c’est mettre en exergue le fait que la où il y a des dociles, les tortionnaires ont beau jeu de s’en donner à cœur-joie.

Question: ou sont les patriotes dignes ?

Adama Gaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *