MOR FADAM ou la solitude des gloires.

Il est parti le Champion ! Celui qui a fait retentir l’hymne national et hisser l’ étandard de notre pays dans les stades internationaux est parti victime d’une crise cardiaque et des … soucis.
Me rappelle la politesse quasi maladroite de ce bel athlète dont je me suis attaché quand un ami qu’on avait en commun m’a dit de lui qu’il était la générosité incarnée. Quand il été en pleine gloire , notre champion partageait toutes ses richesses avec son entourage.
Je lui passais souvent mon téléphone , après avoir collectionné les vidéos le concernant sur Youtube pour lui faire plaisir et le faire parler tant il était taciturne PA’ Wade , mon ami .
La dernière fois, il m’a parlé -pudiquement – des soucis que lui faisait la dalle de son toit où dort sa paisible tribu , de sa volonté de la reprendre avant la saison des pluies tant ce problème le minait…
Te voilà parti , posant l’éternel problème de la retraite des sportifs et artistes Sénégalais..
Vas , mon père , mon ami, si possible , j’irai à la maison avec un sac de ciment , non pas pour te faire un mausolée, mais pour participer à reconstruire la dalle pour que ta famille – ton enternel souci – puisse dormir tranquille avant naweet.
Repose en paix , le champion à l’éternel chapelet , ceux qui savent, éternellement vous respecteront.
Le SÉNÉGAL à jamais vous sera reconnaissant. Tu ne fus pas vain.
Que la terre de Touba la Sainte te soit légère et transitoire dans le firmament des vertes prairies de Firdawsi , tout près de Khadimoul Rassoul et pas loin de nous.
Amen.

Sakura Jean Syr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *