IL ÉTAIT UNE FOIS SERIGNE ABDOUL AHAD MBACKE !

Celui qui veut se consacre à la connaissance de l’islam ou de la Mouridiyya ou de leurs principes qu’il passe à la loupe la vie de Serigne Abdoul Ahad. Celui qui s’emploie à étudier les valeurs de Serigne Touba qu’il regarde Serigne Abdoul Ahad. Celui qui opte pour savoir c’etait quoi la démarche de Serigne Touba, qu’il scrute la vie de Serigne Abdoul Ahad. Alors, nul doute aussi qu’il sera en mesure de connaître par le biais de Serigne Abdoul Ahad les dimensions d’un authentique leader. . Ainsi, Il verra un homme unique, véridique, honnête qui a incarné l’Islam et la Mouridiyya dans toute sa splendeur. Il est connu que Serigne Abdoul Ahad est un homme multidimensionnel. Il possède des talents qui renseignement sur les dimensions de sa personnalité. Des talents qui lui ont sûrement permis de marquer à jamais l’histoire mouride.

Sa personnalité n’est pas à chercher dans les livres, mais à découvrir dans ses actions. 21 ans de khalifat, 21 ans de mérite ! 21 ans qui révèlent un homme de valeur, d’autorité, de courage, de vertus, 21 ans d’actions qui ont transformé la Mouridiyyah et Touba de l’intérieur comme de l’extérieur. 21 ans de khalifat, 21 ans d’histoire, 21 ans de densité qui ont élevé Touba et les mourides. 21 ans de khalifat, 21 ans d’énergie, de force, de détermination qui ont fait de Touba ce qu’il est aujourd’hui. Durant ces 21 ans, il a écrit en actions l’histoire mouride. Courage ? Oui, c’est avec celui-ci qu’il a propulsé Touba vers l’avenir ! Il n’a jamais été prisonnier de son temps ou de son espace. Ligeey bu jeex nu nu seuse lé ci beneen ( à chaque fin de projet , entamons le suivant) ! C’est ainsi qu’il a pu configurer Touba faisant de cette ville l’autre métropole future après Dakar.

La sécheresse, les PAS, la chute des prix ou autres ne l’ont jamais poussé à ajourner un projet. La plupart même de ces prétendues causes étaient pour lui des effets ! Sa combativité fait de lui l’homme providentiel qui a inversé la courbe de manière positive. Il a toujours compté sur la volonté mouride pour faire de Touba une ville meilleure, prospère, florissante, d’une certaine manière : édénique.

Yeen Ndongo yi ( les mourides), avait-il l’habitude de dire comptant sur eux pour propulser Touba vers le futur. Le salut vient de vous ( li fi nekk yeena) disait-il. Chez Serigne Abdoul Ahad, c’est la foi qui fait la force. Une foi qui lui a permis de donner à Touba sa dimension actuelle. Une foi qui lui a permis de défendre ses idées, de s’opposer à toute forme d’oppression, toujours animé par si grande conviction empreinte d’abnégation. « Je ne vous dirai jamais, ( Serigne) moi Abdoul Ahad j’ai dit. Je ne vous dirai que Serigne Touba a dit ». Quel critère impartial !

Ainsi, Il était un traducteur fidèle de Serigne Touba exprimant ses valeurs, son comportement, sa démarche tout en l’incarnant au plus profond de son être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *