Aliou Sall jurant sur le coran : tartufferie sans limite d’un trompeur

Aliou Sall,
L’accueil que les sénégalais ont réservé à ta démission sur fond de frénésie médiatique et de tentative d’instrumentalisation de la fibre religieuse en dit long sur ton sens très bas de l’honneur et de la dignité.
Ce qui est choquant aussi est l’aisance avec laquelle tu joues le rôle quetes communicants t’ont assigné. Certainement tu as dû passer de longues heures à répéter et répéter le scenario pour titiller nos sentiments.
Aliou te sens tu fautif pour agir de la sorte ?
Au final nous retiendrons comme « Tartuffe » tu n’es fort que dans « la grande tromperie ».Demain, sans trop d’effort, quand l’heure de ta reconversion sonnera, tu tiendras de vrais rôles dans les pièces de théâtre qui se jouent souvent dans les « foyers de jeunes » entre Foundiougne et Fatick.
Toutes les personnes de bonne foi ont comprisque ce jeu de rôle a pour objectif unique un « brouillagedes pistes »
Cette image de toi jurant, la main posée sur ce que l’on peut considérervraisemblement commeun exemplaire du coran est un modèle achevé de tromperie sur fond religieux.
Sans doute tes conseillers ont-ils luPierre Ambroise Choderlos de Laclos auteur des « liaisons dangereuses » qui soutenait : « La vraisemblance rend les mensonges sans conséquence, en ôtant le désir de les vérifier. »
C’est peut-être vrai ailleurs ou en d’autres temps mais présentement les Sénégalais veulent connaitre la vérité et récupérer leurs avoirs dont ils ont été spoliés. Ni plus ni moins.
D’ailleurs cette grosse tromperie sur fond de manipulation de symboles religieux et démarches blasphématoires ne date pas d’aujourd’hui au sein de votre clan.
On se rappelle tous du capitaine de cette triste équipe qui s’étaitcarrément auto-proclamé « Je suis charlie » en marchant pour la cause et la mémoire de caricaturistes profondément hostiles au Prophète Mahomet (PSL).
Aliou, décidément chez vous le ridicule et le déshonneur ne tuent point!
Autre « tromperie », à l’occasion de l’inauguration de la Grande Mosquée de Guédiawaye, un site, dont la haute sacralité est proclamée par Allah, dans la sourate «Djinni», verset 18: «Wa annal Massajidalilah» (Les Mosquées sont les demeures de Dieu), est en effet devenu, le temps d’une inauguration, de surcroît un jour saint de Vendredi, un haut lieu du paganisme! selon les mots du communiqué conjoint des bureaux exécutifs de JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, MBAÑ GACCE.
Ce même communiqué dénonçait le fait que « Pour la première fois au Sénégal, un lieu de culte, dont la première pierre a été posée en 1978 par le Khalife Abdou Aziz SyDabakh, censé être un haut lieu de glorification du Dieu Unique, fut étrenné dans une modalité inédite, en étant le théâtre d’un inadmissible concert de «sabars», de «tamas», et de sifflets stridents, ponctué de danses endiablées et de hurlements hystériques de célèbres thuriféraires experts en «taakhouraan». Le tout dans une atmosphère digne du folklore des cérémonies initiatiques des animistes de jadis! Le défunt Khalife, Dabakh Malick, a dû se retourner dans sa tombe ! »
Ces deux organisationsont « condamné énergiquement ces actes sacrilèges. Et invité le chef de l’État à ne plus cautionner par sa présence physique de telles dérives paganistes, qui auront (au vu des interpellations reçues par JAMRA) heurté de nombreux musulmans dans ce qu’ils ont de plus cher: leur Foi. »
Apparemment ton grand frère que tu aimes tant citer n’a pas bien compris l’invite des deux organisations religieuses citées. Le 05 Juin 2019, jour de Korité et contre toute logique, la fibre familiale et partisane l’emportèrent sur la solennité et la ferveur de ce jour et en un lieu saint.
Dans un triste « sermon » votre grand frère auquel vous vous referez dans vos déclarations publiques, vous a déjà blanchi et en des termes sans équivoque.
Personne n’est dupe : la justice aux ordres a bien saisi le message. Il faut sauver « Aliou le petit frère navigateur en pétrole trouble »
Aliou, aurions-nous tort de ne pas avoir un grand frère président de la république ?
Au regard de ce qui précède, te voir « jurer sur le coran » en affirmant vouloir rétablir ton honneur et celle de ta famille sous entendue ne nous choque point.
Nous savons que c’est toujours cette méprisable entreprise de tromperie dont vous êtes les championsincontestés qui se poursuit.
J’entends d’ici ta horde de courtisans demander à ceux qui ne te croient pas de faire comme toi et donc « jurer sur le coran ».
Nous avons juste envie de rire au regard des faits graves que l’on vous reproche et surtout venant de gens qui ont renoncé volontairement à leur liberté pour se rouler à vos pieds.
Leur ligne de défense relève plus de l’opéra que d’autre chose. Ils sont dans la flatterie et la courtisanerie.
Ils auraient peut-être dû faire comme toi, « Poser juste le doigt sur le coran » et jurer deton innocence.
Mais rien que leur petit doigt sur le livre saint, ils refuseront.
Pourtant sans aucune retenue, à longueur d’interventions, ils servent une comédie qui ne trompe personne pour mieux aller racler la soupe du roi.
Qu’ils s’appellent Latif, Yaxam, Yérim, Seydou, et Mimi pour faire un peu genre : c’est juste la poursuite de la tromperie qui tourne à plein régime.
De leur défensene sortira rien de glorieux car la sagesse nous a déjà enseignéque : « la flatterie n’émane jamais des grandes âmes, elle est l’apanage des petits esprits qui réussissent à se rapetisser encore pour mieux entrer dans la sphère vitale de la personne autour de laquelle ils gravitent.»
Aliou, nous savons que l’engagement du leader de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) hante le sommeil de ton camp, vous passez des moments difficiles, mais nous vous exhortons à méditer les sages et véridiques paroles du Président Abdoul Mbaye : « le coran n’est pas un jouet ».
L’avenir et sans doute la colère de Dieu nous le montreront.
Wasalam !!!

Comité Veille & Riposte ACT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *