Koumpentoum : Le commandant Sané a été tué d’une balle à la tête

Koumpentoum : Le commandant Sané a été tué d’une balle à la tête

Les Échos revient sur les circonstances de la mort du Commandant de la brigade de gendarmerie de Koumpentoum, froidement assassiné par une bande armée, lors d’un braquage du bureau de La Poste de la commune.

Le journal refait le film du drame. Quand les braqueurs sont arrivés sur les lieux, ils ont aperçu le vigile qui a paniqué et pris la poudre d’escampette. Ne pouvant pas le attraper, ils lui balancent un projectile et l’atteignent.

Touché et blessé, le vigile poursuit sa course jusqu’à la brigade de gendarmerie. Il informe le commandant Tamsir Sané de l’attaque. Ce dernier et ses hommes montent au front pour porter l’assaut aux malfaiteurs.

À la vue des gendarmes, les assaillants lourdement armés, ouvrent le feu sur les pandores qui ripostent. Le commandant Sané sera touché par une balle à la tête au cours des échanges de tirs.

Ses trois éléments recevront des impacts de balles sur le corps. L’un a été gravement touché aux côtes, l’autre a été blessé à la clavicule. Le 3e gendarme s’est retrouvé avec des blessures sur au bras. Il s’est violemment cogné la main contre un objet au moment de l’intervention.