Le président tanzanien pardonne plus de 5 000 prisonniers

Le président tanzanien John Magufuli a gracié plus de 5 000 prisonniers dans le but de réduire la congestion dans les prisons.
Le président a fait cette annonce lundi alors que le pays marquait le 58e anniversaire de l’indépendance.
Il a ordonné la libération de 5 533 prisonniers, le processus commençant mardi.
Il s’agit du plus grand nombre de prisonniers libérés de cette manière et représente environ 15% de tous les prisonniers du pays.
“Certains de ces prisonniers ont été emprisonnés pour des délits mineurs: vol de poulets, insulte à son ami, dispute avec un amant”, a expliqué le président.
“Mais certains ont été arrêtés parce qu’ils n’avaient pas d’avocats pour bien les défendre dans leurs affaires, tandis que d’autres pour non-paiement d’amendes”, a-t-il ajouté.

Parmi ceux qui sont sur le point d’être graciés figurent ceux condamnés à un an de prison et ceux qui n’ont plus qu’un an à purger. Le président Magufuli a déclaré que les prisons du pays comptaient 35 803 détenus et plus de la moitié d’entre eux attendaient toujours d’être jugés.