Etats Unis: Un sénégalais condamné à 30 mois de prison pour usurpation d’identité

Almamy Baba Ly, un Sénégalais résidant à Messa dans le sud de la Californie, a été condamné le 9 décembre 2019, par un tribunal fédéral de San Diego à 30 mois de prison pour usurpation d’identité. Il se faisait passer pour un citoyen américain, décédé il y a 31 ans, afin d’obtenir des milliers de dollars en prestations fédérales, étatiques et locales, selon un communiqué du département d’Etat de la Justice (voir-ci dessous).

Le juge Anthony J. Battaglia a également ordonné à Ly, 63 ans, de verser une somme de 88 551 $ (environ 53 millions de F Cfa) au département américain de l’Éducation et au comté de San Diego. Ly sera probablement expulsé à la fin de sa peine de prison.

Almamy Baba Ly a admis devant le tribunal fédéral de San Diego des accusations de vol d’identité, reconnaissant qu’il avait utilisé l’identité de Lyle Lindsey, décédé en même temps que son père, un ancien combattant militaire, dans un accident de voiture en 1957, pour obtenir des documents d’identité.

Il aussi a admis qu’il était né au Sénégal et qu’il n’avait pas de statut légal pour vivre aux États-Unis.

Les procureurs fédéraux ont déclaré que Ly, arrêté en juillet, avait obtenu une copie modifiée de l’acte de naissance de Lindsey et l’avait utilisée pour demander un numéro de sécurité sociale, une carte d’identité californienne et un permis de conduire.

Avec cette fausse identité, il a reçu plus de 80 000 dollars $ en prêts d’études fédéraux et bourses Pell de 2012 à 2019, a annoncé le bureau du procureur américain.

Almamy Ly a également admis avoir demandé à bénéficier de programmes d’assistance nutritionnelle. Ainsi, il a obtenu des milliers de dollars de bénéfices auxquels il n’était légalement pas autorisé à recevoir.

En outre, Ly a été reconnu coupable de plusieurs crimes, notamment de vol qualifié et de vente de drogue, sous l’identité de Lindsey, ont déclaré les procureurs.