La Première Dame du Zimbabwe “supplie les détaillants de baisser les prix des denrées alimentaires”

La Première dame du Zimbabwe Auxillia Mnangagwa a demandé aux fabricants et aux détaillants de baisser les prix des denrées alimentaires et des produits de base, rapporte le journal officiel Herald.
Mme Mnangagwa aurait exhorté les commerçants à considérer le sort des personnes à faible revenu.
“Je vous implore tous de travailler en permanence sur nos modèles de prix afin qu’ils reflètent les pauvres, dont le droit à la sécurité alimentaire demeure primordial. Améliorons l’accès aux produits de base pour les marginalisés, tout en veillant à ce que vos entreprises restent viables”, a-t-elle déclaré lors des prix annuels des détaillants et fabricants.
La Première Dame a déclaré qu’elle était consciente du coût élevé de production dans le pays.
“Je suis consciente des défis auxquels les entreprises sont confrontées comme les devises étrangères, le délestage, la situation du carburant et le coût élevé des locations”, a-t-elle déclaré.

Près de la moitié de la population du pays est confrontée à la faim, avec 7,7 millions de personnes souffrant de faim sévère.
L’ONU a déjà annoncé qu’elle fournirait une aide alimentaire à 4,1 millions de personnes confrontées à la faim.
Le Zimbabwe était autrefois un important producteur alimentaire en Afrique australe, mais il est actuellement au milieu d’une sécheresse et d’une inflation qui ont toutes deux nui à la production alimentaire.
Le gouvernement du président Emmerson Mnangagwa prévoit d’abandonner son plan de suppression des subventions aux céréales l’année prochaine, une mesure qui, selon lui, protégera les citoyens pauvres de la hausse des prix des denrées alimentaires, ont rapporté les médias d’État le mois dernier.