L’épouse du vice-président du Zimbabwe «trop malade pour fuir son procès»

L’épouse séparée du vice-président Constantino Chiwenga, Marry Mubaiwa, est trop malade pour fuir le procès, ont déclaré ses avocats dans le journal zimbabwéen News Day.
Mme Mubaiwa, qui a été placée en détention provisoire pour tentative de meurtre, est “en mauvaise santé et visiblement traumatisée”, selon News Day.
Ses avocats disent qu’elle n’est pas apte à subir son procès et devrait être libérée sous caution pour obtenir des soins médicaux.
Ils ont cité l’explosion du 23 juin 2018 qui a secoué un stade au Zimbabwe où le président Emmerson Mnangagwa et M. Chiwenga s’adressaient à un rassemblement.
Mme Mubaiwa était présente lors du rassemblement et elle a subi des blessures mineures à l’époque, selon l’agence de presse Reuters.
Elle a été arrêtée le 14 décembre et accusée d’avoir tenté de tuer son mari alors qu’il était soigné en Afrique du Sud.

Mme Mubaiwa a plaidé non coupable et a été placée en détention provisoire sans caution.