Conflit au Mali: Macron dit que 33 “terroristes ” ont été tués par les troupes françaises

Les forces françaises ont tué 33 militants lors d’une opération au Mali, selon le président Emmanuel Macron.
M. Macron a fait cette annonce lors d’une visite en Côte d’Ivoire, où il a réitéré l’engagement de la France à lutter contre les djihadistes dans la région.
Il survient des semaines après la mort de 13 soldats français dans une collision d’hélicoptères au Mali, la plus grande perte de vie en un jour pour ses militaires depuis les années 80.
Des milliers de soldats français ont été déployés au Mali depuis 2013.

Son implication est intervenue après que des militants islamistes ont envahi certaines parties du nord. Avec l’aide de la France, l’armée malienne a repris le territoire, mais l’insécurité continue et la violence s’est propagée aux pays voisins.
Quelque 4 500 soldats français servent dans le cadre de l’opération Barkhane à l’appui des forces du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad.
M. Macron a déclaré que les “terroristes” avaient été tués samedi lors d’une opération dans la région de Mopti au Mali.
“Ce matin, grâce à l’engagement de nos soldats et des forces de Barkhane, nous avons pu neutraliser 33 terroristes, faire un prisonnier et libérer deux gendarmes maliens qui avaient été retenus en otage”, a-t-il expliqué.