Viol et pédophilie : Les couacs d’un processus de criminalisation

Les femmes juristes seront davantage en colère contre le gouvernement. Malgré leur insatisfaction du projet de loi criminalisant le viol et la pédophilie, les autorités ne comptent pas revoir le texte. A moins que l’Assemblée le fasse. D’après des sources de L’As, le texte sera examiné en commission cette semaine. La conférence des présidents, qui s’est réunie vendredi, en a décidé ainsi.