Les États-Unis ont exprimé leurs inquiétudes quant aux “incohérences” des résultats préliminaires de l’élection présidentielle en Guinée.

Dans une déclaration, l’ambassade américaine a parlé d’un “manque de transparence dans la tabulation des votes et d’incohérences entre les résultats annoncés et les résultats des feuilles de décompte des bureaux de vote”.

Selon les résultats provisoires annoncés le 24 Octobre par la commission électorale, le chef de l’Etat a été reconduit pour un troisième mandat avec 59,5% des suffrages exprimés.

Les États-Unis ont exhorté toutes les parties à résoudre pacifiquement les différends électoraux par le biais des institutions identifiées pour la gestion du contentieux électoral.

Ils ont déclaré qu’ils soutenaient les efforts diplomatiques de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union africaine et des Nations unies.

Les trois organisations ont demandé la levée du blocus autour du domicile du principal leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui s’était déclaré vainqueur de l’élection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *