Élections américaines 2020: Un scrutin “terni” par des allégations de fraude

Des élections américaines “ternies par l’incertitude sur le plan juridique et par des tentatives sans précédent de saper la confiance du public”, ce sont les premières observations d’une mission d’observation internationale sur le scrutin de mardi.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) estime que le vote lui-même était ” équilibré et bien géré ” malgré les défis liés à la Covid-19.

Mais, elle ajoute qu'”en même temps, la campagne a été caractérisée par une polarisation politique extrêmement forte qui a souvent obscurci le débat politique plus global et a débouché sur des allégations sans fondement de fraude systématique”.

Dans une déclaration sur ses conclusions préliminaires, la mission de l’OSCE soutient que “des allégations infondées de déficiences systématiques, notamment de la part du président sortant, y compris le soir des élections, nuisent à la confiance du public dans les institutions démocratiques”.

Avant le vote de mardi, il y a eu des centaines de procès en rapport avec le vote par correspondance et le vote anticipé. Ils portaient sur une série de questions telles que la date limite pour l’envoi et la réception des bulletins de vote et les signatures de témoins requises.

Les républicains déclarent que des restrictions étaient nécessaires pour lutter contre la fraude électorale, tandis que les démocrates indiquent qu’il s’agissait de tentatives pour empêcher les gens d’exercer leurs droits civiques.

Dans son discours le soir de l’élection, Donald Trump a qualifié le vote de “fraude au détriment du peuple américain”.

Le camp Trump veut maintenant faire arrêter le décompte des votes en Pennsylvanie, au Wisconsin, en Géorgie et au Michigan, en prétendant – sans en apporter la preuve – qu’il y a fraude électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *