Côte d’Ivoire: un hommage des artistes et de la jeunesse aux funérailles d’Hamed Bakayoko

La Côte d’Ivoire est toujours en deuil après la mort d’Hamed Bakayoko, qui a succombé à un cancer en Allemagne le 10 mars. Ce mercredi, le défunt Premier ministre recevra l’hommage solennel de la nation à la présidence. La suite se déroulera au stade d’Anyama, dans le nord d’Abidjan, avec l’hommage de son parti le RHDP et des politiciens qui le souhaitent. Enfin, les artistes et la jeunesse auront l’occasion de saluer la mémoire du populaire Hambak jusqu’au lever du jour.
 
La journée d’hommage national de ce mercredi se veut à l’image d’Hamed Bakayoko. Comme un grand écart entre la solennité due à son rang et la ferveur qu’il suscitait chez les jeunes et chez les artistes en particulier.
 
Après les cérémonies officielles qui se déroulent le matin au palais présidentiel, les Ivoiriens ont rendez-vous au stade Alassane Ouattara d’Ebimpé, à Anyama. D’abord pour des prises de paroles de ses amis politiques, qu’ils soient de son parti ou non, puis pour une nuit d’hommage musical.
 
« Pour ce volet artistique, nous avons une soixantaine d’artistes locaux et des artistes venant de l’international. Ce sera l’occasion pour nous de le célébrer pour tout ce qu’il a apporté à la jeunesse », explique Mamadou Touré, ministre de la Jeunesse.
 
De nombreux artistes présents
Le très populaire Hambak était le parrain, le soutien et l’ami de nombreux artistes qui sont restés proches de lui une fois faites leur renommée et leur fortune. Nombreux sont ceux qui ont tenu à être présents ce mercredi.
 
« Pour ceux qui ont déjà confirmé leur présence au niveau international, nous avons Koffi Olomidé, Dadju, nous avons Maître Gims, Vegedream, Fally Ipupa, Sidiki Diabaté. Au niveau national, des artistes comme Alpha Blondy, Magic System. Je peux citer Serges Beynaud, Bilé Didier, Zouglou Markers, etc », ajoute Mamadou Touré.
 
L’hommage artistique se poursuivra jusqu’à l’aube jeudi. Hamed Bakayoko sera inhumé vendredi à Séguéla « dans la stricte intimité familiale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications