Karim Wade raconte Thione Seck : “C’est à la prison de Rebeuss que…”

L’ancien ministre d’État Karim Wade a réagi au décès de Thione Ballago Seck. Le fils de Me Abdoulaye Wade raconte l’artiste qu’il a connu en prison.

«C’est en effet à la prison de Rebeuss que j’ai eu la chance de côtoyer l’homme et de découvrir l’artiste multidimensionnel et le grand parolier pour lequel j’ai toujours eu beaucoup de considération et d’estime. Thione Seck était un monument de la musique sénégalaise. Ses mélodies et paroles resteront pour les générations actuelles et futures un legs plein d’enseignements”, écrit celui qui vit, depuis 2016, en exil au Qatar, dont les propos sont rapportés par Walf Quotidien, Les Échos, Rewmi Quotidien et L’AS.

Le candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (PDS) à la présidentielle de 2024 de marteler : “Malgré les conditions carcérales difficiles dans lesquelles nous nous sommes rencontrés pour la dernière fois, je garde en mémoire le souvenir d’un homme digne, courageux, croyant, pieux et viscéralement attaché aux valeurs du Mouridisme fondées notamment sur le travail qu’il considérait, en fervent talibé, comme un moyen élevé de prière et de méditation.  Aujourd’hui encore, les conseils et encouragements de l’ami et du frère qu’il est devenu au fil de nos rencontres résonnent encore dans mes oreilles”.

Pour finir, Karim Wade a présenté ses condoléances les plus sincères à son épouse et à ses enfants, dont Wally Seck, ainsi qu’à toute sa grande famille du milieu culturel. Au sujet de Wally, Wade fils souligne qu’il a “l’immense défi de garder haut le flambeau transmis par son illustre père”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications