Dégâts des manifestations, Ousmane Sonko : “C’est pas Auchan ou France qui étaient visés…”

Il est revenu sur les dégâts matériels dus aux manifestations pour sa libération, notamment les pillages dans les enseignes françaises à savoir Auchan.

Ousmane Sonko précise que “les auteurs de ses dégâts n’avaient pas comme cible Auchan ou la France.” Par contre, estime-t-il, “leurs préoccupations étaient de trouver de quoi se nourrir compte tenu de leur situation de vie dure.”

“Je crois que les casses existent partout. Quand il y a eu la manifestation des gilets jaunes en France, il y a eu des casses. Ces casses traduisent d’abord l’échec des politiques économiques et sociales du régime en place. Lequel régime n’a pas pu résorber le chômage, amoindrir la pauvreté. Et quand des gens profitent de ces situations pour casser, ils vont là où il y a l’abondance”, a soutenu Sonko qui n’a pas manqué de déplorer toutes les scènes de pillages.

Par ailleurs, l’opposant a rappelé les vraies causes que son parti défendent et qui ont un trait commun avec les deux organisations, “Frapp France Dégage” et “Doyna”.

« La question de la souveraineté, nous la posons avec tous les partenaires. Nous ne voulons plus de relations déséquilibrées. Nous n’accepterons plus qu’on vienne prendre nos ressources alors que nos populations ont plus besoin de ces richesses. C’est un combat légitime qui n’est dirigé contre la France », a expliqué Ousmane Sonko, soutenant qu’il veut lever les amalgames qui peuvent être perçus comme une animosité dirigée contre un pays. Ce qui, à son avis, n’a jamais été le cas. « Nous voulons un partenariat beaucoup plus juste », insiste-t-il.

Regardez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *