Plaidoirie pour la jeunesse: Cheikh Diallo propose 25 à 30% de jeunes sur les listes de candidature

Cheikh Diallo fut le premier à théoriser un statut spécial pour la Ville de Dakar. L’expert en communication revient pour plaider “un quota obligatoire de 25 à 30% des jeunes dans les instances de décisions et sur les listes électorales”.

Plaidoirie pour une forte représentation…

M. Diallo, Dr en Sciences politiques, analyse ainsi les récentes manifestations qui ont occasionné une dizaine de morts au début du mois en cours. “Après une froide radioscopie des récentes bouffées de violences perpétrées à Dakar et dans plusieurs régions par de jeunes gens désorientés, désespérés et livrés à eux-mêmes”, le journaliste propose une “forte représentation des jeunesses du Sénégal dans les espaces d’expression, d’élaboration, de conception et de mise en œuvre des politiques publiques”.

…De la jeunesse dans les grandes instances de décisions

Dans une tribune, l’ancien théoricien de la Génération du concret milite pour l’adoption d’une loi rendant “obligatoire” le quota des jeunes dans les instances de décisions nationales, régionales et locales. Soit par un projet de loi, soit par une proposition de loi. Le directeur de l’Ecole d’art oratoire (Eao) constate que les jeunes, “de loin les plus nombreux, soit plus de 70% de la population, restent pourtant ultra-minoritaires dans les institutions et assemblées électives dans lesquelles leur participation minime dans les prises de décisions est loin de correspondre à leur contribution nationale dans la marche du pays, soit en tant que potentiel de développement, soit en tant qu’accélérateur d’émergence et d’espérance”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *