Grand Bassam et Ouagadougou : Les présumés terroristes avaient séjourné au Sénégal

Mimi Ould Baba, Hamza Ben Mohamed et Ahmed Lemdecem sont présentés comme les principaux cerveaux de attentats de Grand Bassam et de Ouagadougou qui ont fait plus de 50 morts.
 
Selon Rewmi Quotidien, la Section de Recherches de Colobane a été informée de la présence, à Diamniadio, d’une personne porteuse du fameux numéro. 
 
Sans perdre de temps, les pandores se sont transportés sur les lieux, mettant ainsi la main sur El Atigh Ahmed Mahmoud.
 
Interrogé, il dit être en possession d’une puce qui lui aurait été offerte par un inconnu de nationalité mauritanienne qui se rendait à Nouakchott. 
 
L’exploitation du téléphone d’El Atigh a permis d’établir plusieurs communications entre lui et ce dernier.
 
El Atigh était écroué à Saint-Louis pour association de malfaiteurs, complicité de vol en réunion commis la nuit avec violence et usage d’armes lors de l’attaque du Grand Bassam. 
 
Entendu sur sa relation avec Bachir et Mini Ould Baba, il soutenait qu’il ne les connaissait pas. 
 
Continuant leur enquête, les gendarmes ont localisé, le 10 octobre 2016, le numéro de Béchir et celui appartenant à Erhil Adébé dit Mohamed Lemdessene aux Résidences Ndiambour, plus précisément au deuxième étage. Mais, ils ont réussi à s’échapper. 
 
Ce n’est que le 27 octobre 2016 que les deux cibles ont été localisées sur l’itinéraire Kaolack-Diourbel-Louga et le dispositif mis en place permettait leur arrestation, le même jour, à 15 heures.
 
Ils seront finalement interceptés à l’entrée de Louga à bord d’un véhicule de transport en commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *