Alpha Condé solde ses comptes avec Macky : “Nous voyons tous ce qui se passe chez ceux qui voulaient que la Guinée brûle”

Les opposants guinéens se sont plaints du maintien de la fermeture des frontières de leur pays avec le Sénégal. Ils ont demandé au président Alpha Condé de qui émane cette décision, de revenir à de meilleurs sentiments. Mais c’est presque peine perdue si on se réfère à la réponse du chef de l’exécutif guinéen.
 
En visite à Tormélin où il lançait un barrage hydro agricole ce dimanche 28 mars, le chef de l’État guinéen a implicitement expliqué les raisons de cette mesure qui fait beaucoup réagir de part et d’autre.
 
S’exprimant en langue soussou, rapporte MediaGuinee visité à Dakaractu, le président Condé qui se félicite du calme revenu en Guinée Conakry malgré ce qu’il appelle les complots ourdis pour empêcher la tenue de la dernière présidentielle, a reproché au Sénégal d’être la base arrière de ses opposants. “Tous ceux qui nous insultent, tous ces cris de la “Guinée va brûler”, tout se fait à Dakar”, a-t-il laissé entendre. Mais pour lui “tous ceux qui voulaient que la Guinée brûle, nous tous voyons ce qui se passe chez eux. Dieu ne dort pas”.
 
Le chef de l’État guinéen fait sans doute allusion aux derniers événements tragiques qui se sont produits au Sénégal en marge de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, d’assurer que son pays connaîtra l’émergence. “Je suis sûr que la Guinée commencera à aller de l’avant, je l’ai dit sur Jeune Afrique, d’ici quelques années seul le Nigeria sera devant nous en Afrique de l’Ouest. Cela ne plaît pas à certains de nos voisins car ils veulent que la Guinée reste toujours derrière, mais nous irons de l’avant”, a déclaré le président guinéen.
 
Par ailleurs, il a prévenu la population guinéenne quant aux difficultés qui se profilent à l’horizon tout en accusant la pandémie à covid-19. Cependant, il a annoncé des mesures pour alléger les souffrances de ses compatriotes à l’approche du ramadan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *