Étude américaine : “La qualité du sperme dégringole dans le monde”

La plupart des hommes seront incapables de produire du sperme de qualité d’ici 2045, selon une étude de la scientifique américaine, Dr Shanna Swan.
 
Dans son rapport parcouru par Rewmi Quotidien, elle a découvert que “des produits chimiques appelés phtalates sont à l’origine de malformations génitales chez les nouveau-nés”.
 
“Les pénis rétrécissent et les organes génitaux deviennent malformés à cause de la pollution”, a averti une spécialiste de l’environnement dans un nouveau livre détaillant les défis auxquels est confrontée la reproduction humaine.
 
Le Dr Shanna Swan écrit que l’humanité est confrontée à une «crise existentielle» des taux de fertilité à cause des phtalates, un produit chimique utilisé dans la fabrication des plastiques qui a un impact sur le système endocrinien producteur d’hormones.
 
En raison de cette pollution, un nombre croissant de bébés naissent avec un petit pénis, écrit le Dr Swan.
 
Son livre, intitulé “Count Down”, examine «comment notre monde moderne menace le nombre de spermatozoïdes, altère le développement reproductif des hommes et des femmes et met en péril l’avenir de la race humaine».
 
Elle a découvert que les bébés de sexe masculin qui avaient été exposés aux phtalates dans l’utérus présentaient une distance anogénitale plus courte. Ce qui était en corrélation avec le volume du pénis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications