Affaire Adji Sarr : Le bâtonnier dément Sonko et confirme que Me Dior Diagne n’est pas l’auteur…

Je saisis l’opportunité qui m’est offerte pour m’inscrire résolument dans ce qu’il est convenu d’appeler «la défense de la défense». A notre grand regret, cette affaire a instauré un précédent dangereux que nous ne saurions laisser perdurer, prospérer.

Des avocats ont été attaqués verbalement et par écrit, menacés d’exactions et de mort, voués aux gémonies, leurs maisons saccagées et brûlées, simplement parce qu’ils ont fait ou sont supposés avoir fait leur métier. Une liste d’avocats a été diffusée sur les réseaux sociaux, avec leurs photographies indiquant leurs adresses personnelles et contenant des mots d’ordre précis pour leur régler leurs comptes. Ces postures anti républicaines ont conduit au saccage et à l’incendie criminel du domicile de Maître El Hadji Moustapha Diouf, qui est certes un homme politique, mais qui est aussi un avocat et qui, dans cette posture, a posé des actes de sa profession.

Me Dior Diagne est indexée pour avoir, soi-disant déposé la plainte contre Ousmane Sonko.

Il est aujourd’hui établi que cette plainte n’émane pas d’elle. Me Mamadou Papa Samba So, accusé d’avoir déposé cette plainte, ce qu’il conteste d’ailleurs, n’aura fait qu’un travail d’avocat… Itou pour Me Abdou Dialy Kane, que l’on n’entend pas souvent dans cette affaire.

Ces confrères et j’en oublie peut-être, ont le fâcheux dénominateur commun d’être attaqués, vilipendés, menacés de mort, voués aux gémonies, alors que le seul crime que l’on puisse leur imputer, c’est d’avoir fait leur métier. Le Conseil de l’Ordre des avocats, au cours d’une réunion extraordinaire tenue le 07 mars 2021, s’est déjà vivement indigné de cette situation quasiment inédite dans notre pays et s’est engagé à se tenir résolument aux côtés des confrères, pour accompagner toutes les actions entreprises pour identifier et châtier les coupables. Par ma voix, le Barreau leur réitère sa solidarité, clame son indignation et proclame : Touche pas à mon confrère.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *