COvid-19 : Attention à une 3e vague au sénégal

Le Sénégal, bien que n’ayant enregistré aucun décès ces dernières 48 heures, n’est pas à l’abri d’une troisième vague. Le directeur du Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (SNEIPS), Dr Ousmane Gueye, qui sonne l’alerte, s’inquiète des nombreux rassemblements observés dans le pays.

D’ailleurs, dans son adresse à la Nation du 3 avril, veille de fête de l’Indépendance du Sénégal, le chef de l’État, Macky Sall, a souligné que la maladie était toujours présente, indiquant que “la bataille n’est pas encore gagnée, même si nos résultats sont appréciables grâce à nos efforts communs.”

“Alors, ne nous relâchons pas. Continuons à porter nos masques et à respecter toutes les recommandations sanitaires contre la propagation du virus”, avait-il lancé.

Dr Gueye ne dit pas le contraire car a-t-il appuyé, joint par iRadio, “il faudrait quand même qu’on évite les rassemblements, en continuant à porter nos masques, à se laver les mains et à observer la distanciation physique, je pense que ça c’est fondamental. Par conséquent, ces rassemblements observés peuvent provoquer une recrudescence de la maladie. On ne le souhaite pas mais il faut le dire, c’est ça la réalité.”

D’où son à l’endroit des Sénégalais : “c’est qu’ils se ressaisissent et sachent que la pandémie est toujours là. La 3e vague que nous entendons un peu partout dans le monde peut venir au Sénégal. On ne le souhaite pas mais il faudrait qu’on change notre comportement, qu’on essaie d’accepter d’observer de manière rigoureuse les gestes barrières. C’est un appel que nous lançons aux Sénégalais. A côté de ces gestes barrières, ceux qui sont dans la sur-priorisation pour la vaccination, aillent le faire. Je pense que c’est deux paramètres combinés, on peut épargner notre pays d’une 3e vague”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *