Anacim : Maguèye Marame Ndao emporté par l’histoire de “l’avion espion” marocain ?

La nouvelle est tombée comme un couperet ! Le président de la République, Macky Sall vient de limoger le directeur général de l’agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim), Maguèye Maram Ndao.
C’est l’ingénieur d’exploitation de l’aviation civile, Sidy Guèye qui prend les rênes de l’agence fortement secouée ces derniers jours par la rocambolesque affaire d’avion « espion » marocain. L’aéronef de l’entreprise marocaine spécialisé en topographie et solution géomatique dans le domaine du foncier, Etafat accusé de survol sans autorisation de l’espace aérien sénégalais, a été cloué à Ziguinchor.
Les enquêtes menées conjointement par deux inspecteurs de l’Anacim et de la brigade de recherches de la Gendarmerie, ont conclu qu’il n’en était rien. L’avion qui effectuait des travaux de prises de vues aériennes pour le compte de l’Etat Bissau-Guinéen dans le cadre d’un projet hydraulique entre le barrage de Salthino et le long de la rivière Rio-Curubal dans la région de Batafa, était bel et bien en règle.
L’avion détenait aussi bien l’autorisation de l’aviation civile Bissau-guinéenne que celle de l’Anacim. Mieux encore, l’accusation de survol d’une zone militaire, a elle aussi, fait pschitt. La supposée zone militaire survolée n’a jamais été déclarée comme zone à statut particulier, conformément à la procédure de l’aviation civile établie en la matière.
L’avion a ainsi été autorisé de quitter le pays au terme de l’enquête. Le désormais ex directeur de l’Anacim, Maguèye Maram Ndao a-t-il été emporté par cette burlesque affaire ? Tout porte à le croire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *