Hécatombe sur les routes du Sénégal : Le diagnostic sans complaisance du Ccps

Le décompte est révélateur. Les routes continuent de faire des drames au Sénégal. C’est en tous les cas, la révélation faite par le collectif des conducteurs professionnels du Sénégal (Ccps).

“Nous avons quelques chiffres officiels; en 2015 nous avons 569 décès, en 2016, 604 décès, en 2017, 692, 2018, 612 et enfin en 2019, 745 personnes sont mortes suite à des accidents de la route. Nos amis chauffeurs, revenons à la raison !”, conseil le président du Ccps, Moussa Gueye.

Ce dernier de reconnaître la responsabilité de conducteurs inexpérimentés qui seraient les principales causes de cette hécatombe routière.

« La majeure partie des conducteurs qui font des accidents, ce sont les chauffeurs de transport en commun qui n’ont pas 8 ans d’expérience. Je le dis parce qu’on aurait indexé l’état défectueux de nos routes, mais heureusement les accidents mortels de ces derniers temps sont notés sur des axes qui ont de bonnes infrastructures, donc, le manque d’expérience de certains automobilistes », pointe Moussa Gueye qui est d’avis qu’un travail de sensibilisation est encore nécessaire.

« C’est notre rôle en tant que collectif des conducteurs professionnels du Sénégal de sensibiliser nos amis conducteurs, surtout d’observer la prudence sur la route. C’est de notre de ressort de continuer le travail que nous sommes en train de mener dans l’étendue du Sénégal”, lance-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *