Passer de 3,5 millions passagers en 2025 à 10 millions en 2035 : Alioune Sarr prêt pour l’envol avec de nouveaux projets

Avoir un aéroport de haut niveau de sécurité et de sûreté, arriver à un accroissement significatif du trafic en faisant passer le nombre de passagers à 3,5 millions en 2025 et à 10 millions en 2035 (avec une croissance de 30% des passagers en correspondance), créer un véritable pôle aéronautique autour du MRO et de l’Académie aux Métiers de l’Aviation civile, avoir un aéroport Best-in-Class, reconnu pour sa qualité de services aux standards internationaux et une expérience voyageur unique, connecter l’AIBD à l’ensemble des autres modes de transport (routiers et ferroviaires) et enfin, créer un pôle d’activités aéroportuaires et péri aéroportuaires faisant de l’AIBD un véritable pôle économique et culturel pour le Sénégal et la sous-région. Voilà les objectifs que se fixe le ministre Alioune Sarr qui veut que le Sénégal soit positionné comme une plateforme économique et culturelle de référence en Afrique de l’Ouest. Mieux, qu’il soit le premier Hub Aérien de la zone ouest-africaine.
Pour y arriver, plusieurs projets sont en gestation notamment la mise en place d’un Centre de Maintenance MRO, d’une Académie des métiers de l’Aviation civile, d’un développement d’un hub fret et d’un centre de tri logistique, d’une Aéroville avec des activités commerciales et touristiques, entre autres.
Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des Transports aériens était à Saly pour l’élaboration d’un Plan Stratégique du Hub aérien pour la période 2021-2025.
Pour l’atteinte de ces objectifs, le ministre invite à une mobilisation quotidienne de l’ensemble des travailleurs du secteur
des transports aériens.
En outre, il invite les partenaires sociaux, le patronat du transport aérien, le gouvernement du Sénégal à travailler pour le maintien d’un climat social apaisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *