Burna Boy promet de ne plus jamais se rendre en Afrique du Sud

La star nigériane d’Afrobeats, Burna Boy, a juré de ne plus jamais mettre les pieds à terre en Afrique du Sud à la suite de nouvelles violences qui ont éclaté et qui visent principalement des ressortissants étrangers.

Dans une série de tweets, cet homme de 28 ans, qui était l’artiste «Up Next» d’Apple Music en juillet, a déclaré qu’il n’était pas dans le pays depuis 2017 en raison de ses «expériences xénophobes aux mains des Sud-Africains». .

Il a ajouté que cela ne se reproduirait pas tant que le gouvernement sud-africain ne se réveillerait pas, mais il devait accomplir « un miracle, car je ne sais pas comment ils peuvent éventuellement résoudre ce problème ».

La police sud-africaine a arrêté des dizaines de personnes impliquées dans plusieurs jours de violences contre des étrangers à Johannesburg, Pretoria et dans d’autres villes. Au moins cinq personnes ont été tuées.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa et d’autres dirigeants africains ont condamné ces attaques.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a envoyé un émissaire en Afrique du Sud pour « exprimer le mécontentement du Nigéria à l’égard du traitement réservé à ses citoyens ».

L’artiste, qui a remporté le prix du meilleur prix international au BET Award en juin, a déclaré que la violence xénophobe allait à l’encontre de tout ce qu’il défendait – et a évoqué l’aide apportée par le continent aux Sud-Africains dans leur lutte contre le régime de la minorité blanche des années 1960 jusqu’à l’apartheid. terminé en 1994.

« Je comprends que des années d’oppression aient dérouté les Sud-Africains au point de voir les gens qui sont venus à leur défense pendant leur oppression être leurs ennemis, puis adorer leurs oppresseurs », a tweeté Burna Boy.

Il a ajouté que certains Sud-Africains étaient «des Africains incroyables et progressistes… mais pas beaucoup du tout».