CAN U-20 – Une compétition avec plus de défis pour les lionceaux

Nommé comme le successeur de Joseph Koto qui a guidé le Sénégal jusqu’à la fin des deux dernières éditions; En 2015 et 2017, nouvel entraîneur, Youssouph Dabo, vous avez pris un poste que la plupart des Sénégalais ont qualifié de succès ces derniers temps.

« Les Lionceaux », comme on les surnomme, ont fait forte impression lors des deux dernières éditions sans le titre à domicile en 2015 et deux ans plus tard en Zambie, ce qui laisse présager des attentes pour Dabo et ses accusations.

Depuis l’introduction de la phase finale à huit équipes en 1991, ce n’est qu’en 2015 et 2017 que les Sénégalais ont passé la phase de groupes. Lors de leurs premières sorties en 1993 (Maurice) et en 1995 (Nigéria), ils se sont effondrés au premier obstacle.

Après un test difficile contre l’Egypte au premier tour, qui a permis aux « Junior Lions » de prendre les devants aux tirs au but, ce dernier a battu le Congo (2-2, 4-1) pour se qualifier pour le Niger.

En préparation de la phase finale, le Sénégal sera le champion du tournoi régional U-20 de la WAFU à Lomé (Togo) en décembre dernier, ne cédant aucun but dans leur écart au titre.

« Ces résultats ne signifient rien », a déclaré Dabo, dont l’équipe a enregistré une victoire 2-0 sur les adversaires de la phase de groupes, le Burkina Faso et le Mali, lors du tournoi de Lomé. Le Ghana complète le groupe du groupe B. Les pays hôtes sont le groupe A, le Niger, le Burundi, le Nigéria et l’Afrique du Sud.

« C’est vrai, nous avons rencontré ces adversaires (Burkina Faso et Mali) et nous avons eu le dessus, mais le tournoi au Niger est une autre compétition avec plus de défis.